Skip to content

Ce matin il fait dimanche frileux

Ce matin il fait dimanche frileux.

Un joli temps pour mon escapade en bord de mer.

Je suis déjà au niveau de la Butte à Plouider.

La mer s'étale devant moi dans la baie de Goulven.

Mon nez frétille (oui oui) à l'odeur devinée de cette iode marine.

Il y a un petit chemin bordé d'arbres qui mène au parking

Je suis sur les dunes, tout en haut.

Le vent balaie les oyats déjà éprouvés par les tempêtes d'hiver.

Mais aujourd'hui c'est printemps, l'air est vif et délicieux.

Le bruit des vagues étrangement doux clapotis paresseux.

Mon regard se porte à l'horizon.

Là bas où la mer et le ciel se rejoignent en une ligne fine et gris bleue.

Mon regard s'accroche au rocher, le Mean, inamovible, rassurant.

Là haut sur les dunes je chemine tranquille tranquille.

Plus loin au-delà du Kernic, vers le nord se devine Pors-Guen.

Le clocher plouescatais chatouille les nuages en uniforme.

Je respire, j'emplis mes poumons, tout mon être se vivifie de cet air marin. Je suis bien. Ah !

Je replie mon tapis, je sens l'odeur du rôti qui cuit doucement... C'est dimanche confiné...

Anne

Baie de Goulven Source Wikipédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.